Colère des VTC : le préfet interdit toute manifestation à proximité de l’aéroport de Nice et des routes utilisées par le Rallye Monte-Carlo

Colère des VTC : le préfet interdit toute manifestation à proximité de l’aéroport de Nice et des routes utilisées par le Rallye Monte-Carlo

Le préfet des Alpes-Maritimes a émis un arrêté interdisant à l’Union des VTC azuréens et varois de manifester du lundi à 6 heures jusqu’au jeudi à minuit sur l’ensemble des voies de circulation ainsi qu’à proximité de celles empruntées dans le cadre du Rallye Monte-Carlo.

Initialement, l’Union des VTC avait soumis une demande d’autorisation pour une manifestation statique aux abords de l’aéroport, où ils prévoyaient de dénoncer les pratiques en cours. Cependant, cette demande a été refusée, et les rues environnantes, y compris celles près de Monaco, Roquebrune, la sortie Saint-Isidore, ainsi que la route départementale au niveau des communes de Malaussène, Villars, et Puget-Théniers, leur sont désormais interdites. Le préfet justifie cette interdiction afin d’éviter « une perturbation de l’événement sportif ».

Malgré cette décision, l’Union des VTC 06 et 83 a réagi en exprimant son étonnement : « Nous n’étions pas informés de la publication de l’arrêté ! À moins de 48 heures de notre manifestation, une notification préalable aurait été appréciée pour que nous puissions suspendre les préparatifs », a déclaré Sabrina, la présidente du syndicat des chauffeurs. Elle a souligné : « Notre préavis est toujours en cours d’examen. » Les VTC maintiendront leur mobilisation, mais ils prévoient de s’adapter en fonction des restrictions imposées.

Les revendications des VTC portent sur l’instauration d’un numerus clausus visant à limiter l’installation de nouveaux chauffeurs. Sur la Côte d’Azur, ils affirment être au nombre de 7 000 et dénoncent un accord avec Uber qui, selon eux, cherche à augmenter ce nombre. En plus de cela, ils réclament une réévaluation tarifaire des plateformes et une amélioration des conditions de travail.

Leave a Comment